Maladie d’Alzheimer

Notre recherche et développement de classe internationale en neurologie s’oriente vers de nouvelles approches pour les maladies neurodégénératives actuellement intraitables telles que la maladie d'Alzheimer.

Nous considérons la maladie d'Alzheimer comme un domaine dans lequel nous pouvons améliorer grandement le quotidien des patients. Aujourd'hui, il n'existe aucun traitement pour prévenir, retarder ou arrêter la progression de la maladie.

La maladie d'Alzheimer est une maladie neurologique progressive qui se manifeste par des troubles de la mémoire et d’autres fonctions cérébrales telles que l’attention, la reconnaissance des lieux ou personnes, l’orientation dans le temps et dans l’espace. Elle altère l’indépendance de millions de personnes à travers le monde. Aujourd’hui, plus de quarante millions d’individus sont touchés par la maladie d’Alzheimer ou une autre forme de dégénérescence fronto-temporale à travers le monde. Ce chiffre est en constante augmentation.  

Cette maladie affecte non seulement la qualité de vie mais impacte également l’espérance de vie des patients ; elle est la troisième cause de mortalité pour la population âgée de 65 ans et plus, derrière le cancer et les maladies cardiovasculaires. 

La maladie d'Alzheimer est habituellement diagnostiquée chez les personnes de 65 ans et plus, mais elle commence plus tôt avec des signes avant-coureurs modérés se produisant des années voire des décennies avant que les symptômes n’apparaissent. Beaucoup de personnes connaissent précocement des signes d’une déficience cognitive légère pouvant annoncer une maladie d’Alzheimer.

Biogen s'est engagé sur le long terme dans la recherche et le traitement de la maladie d'Alzheimer. Notre ambition pour l’avenir est d’apporter une nouvelle approche pour la prise en charge de cette maladie grâce à des médicaments innovants destinés à améliorer le quotidien des patients et de leurs soignants.

En se focalisant sur le stade précoce de la maladie, nos programmes de recherche ciblent plusieurs des causes identifiées, les protéines amyloïde et tau, qui joueraient un rôle essentiel dans le développement de la maladie d'Alzheimer. Ces programmes vont des expérimentations précliniques aux essais cliniques de phase 3 sur de larges populations de patients.

Notre principale molécule en développement contre la maladie d’Alzheimer est l’aducanumab. Il s’agit du premier médicament expérimental ralentissant la progression et réduisant les signes biologiques de la maladie d’Alzheimer lors d'un essai clinique préliminaire. Nous espérons que l'aducanumab sera le premier traitement autorisé pour changer de façon significative le cours de la maladie d'Alzheimer et améliorer le quotidien des patients et de leurs familles.

En savoir plus sur nos programmes de recherche contre la maladie d’Alzheimer.